Connexion utilisateur

Ecomobile club de Journans

Journans est un village de 300 habitants situé à 13 km de Bourg-en-Bresse. Il y a un aller-retour en autocar par jour en semaine. Les commerces de proximité sont à 1 km dans le village voisin. Il est quasi impossible de se passer voiture et beaucoup de familles en ont deux. La vie associative est dynamique.

Création du club

Pierre habite le village depuis longtemps et y connaît beaucoup de monde. Dans les derniers jours de 2016, il doit être hospitalisé et revient quelques jours plus tard avec interdiction de conduire. Ses proches habitent loin et il recherche des gens pour l'emmener en ville. En une heure autour d’un café, Pierre et Jacques font une liste de trente habitants du village qui circulent fréquemment et qui sont probablement prêts à rendre service. Toutes ces personnes sont contactées en direct. En quarante huit heures, trente d’entre elles acceptent de figurer sur une liste de covoiturage occasionnel aussitôt baptisée ‘Pierre qui roule’. Pierre se sert de la liste. Le système se révèle très efficace.

Lorsque Pierre retrouve son autonomie, plusieurs personnes décident de perpétuer le système sous forme d'un club informel. Deux ans plus tard, le club a lancé plusieurs autre activités, il a quatre animateurs et organise un apéro partagé tous les trimestres. Plusieurs élus municipaux participent aux activités.

Activités

Le club prépare chaque semestre une fiche de mobilité que la commune héberge sur son site web.

En 2019, la liste de covoiturage occasionnel contient 52 adresses. Les demandes de covoiturage sont bien satisfaites mais elles sont peu nombreuses (moins d'une par semaine). Le passager paie un euro pour un trajet vers la ville ou depuis la ville. La liste est utilisée avec succès pour faire du covoiturage évènementiel. En novembre 2018, "Pierre qui roule" a été joliment cité au "Téléphone sonne" sur France Inter (19° minute de cette émission).

Le club a initié un covoiturage solidaire. Une dizaine de conducteurs bénévoles sont inscrits pour conduire des personnes âgées qui doivent faire un aller-retour en ville, par exemple pour un examen médical. Cependant, l'activité n'a pas encore débuté. Les personnes âgées qui ont été contactées préfèrent se faire conduire par leurs enfants. Le service fonctionnerait peut-être mieux s'il passait par un organisme ayant un caractère plus 'officiel'.

Le club a créé un groupe d'autopartage. Deux voitures ont été prêtée plusieurs fois dans l'année à trois utilisateurs. Les problèmes d'assurance sont réglés par un contrat et un chèque de garantie. Le remboursement de frais est de 30 cts / km, carburant compris. Il est payé aux prêteurs lors des apéros trimestriels. Prêteurs et emprunteurs sont satisfaits.